Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 
 
 
 

Caloplaca thallincola (Huds.) Laundon = Caloplaca heppiana = Amphiloma heppiana

Photos 1 et 2 - Françoise Guilloux - rochers du littoral - Session AFL 2009 - Pas-de-Calais - (62) -
Photos 3 et 4 : Photos Marie-Claude Derrien - île d'Ouessant - octobre 2012 - Finistère - (29) -
Photos 5-8 Microscopie - Olivier et Danièle Gonnet - 12/10/2015 - Punta di Ventilègne - Corse - (20) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Teloschistales - Teloschistaceae
 

Thalle : crustacé placoïde formant de belles rosettes orangé vif ; bien apprimé, lobes longs, relativement bien parallèles les uns aux autres, étroits (0,3 - 0,7 mm de large), très convexes mais souvent aplatis près de l’apex.

Photosymbiote : chlorococcoïde.

Chimie : Thalle et apothécies K + pourpre.

Apothécies :  jusqu’à 0,8 mm de Ø,  généralement localisées au centre du thalle, disque orangé brunâtre, plat puis convexe avec l’âge, paraphyses fourchues et dilatées aux extrémités ; ascospores 11-14 x 8-11 µm, d'ellipsoïdales à largement rhomboïdales, avec épaississement équatorial d'une longueur égalant le 1/3 à la ½ de la longueur de la spore.

Habitat : sur roche acide en bordure de mer, avec Calaplaca marina, souvent sur thalle de Hydropunctaria maura, en situation plus ombragée que Caloplaca marina.

 

Remarques de Jean-Michel Sussey : Sur les mêmes sites marins on trouve plusieurs Caloplaca rouge orangé tels :

- Caloplaca littorea qui possède des isidies ;

- Caloplaca microthallina dont le thalle est formé de granulations dispersées, parasite de Hydropunctaria maura ;

Caloplaca scopularis forme des thalles en rosette souvent confluentes, distinctement lobé au pourtour, et a des spores à épaississement équatorial supérieur au 1/3 de la longueur de la spore.

- Caloplaca marina  avec des lobes périphériques peu visibles.

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]