Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 
 
 

Immersaria athroocarpa (Ach.) Rambold et Pietschm. = Amygdalaria  athrocarpa

Photo 1 : Françoise Guilloux - session AFL 2008 - Lozère (48)
Photos 2 et 3 : Olivier Gonnet - session AFL 2010 - Lac du Salagou - Hérault (34)
Photos 4 et 5 Jean-Michel Sussey - (5) montage dans le lugol - x1000 (immersion)


 

Ascomycota - Lecanoromycetes - incertae-sedis - Porpidiaceae

 

Thalle : crustacé épilithique, non lobé au pourtour, assez épais, formé d'aréoles souvent à rebord blanc et de forme plus ou moins angulaire, de couleur brun clair jusqu'à brun sombre, brillant ou non, entre lesquelles on peut parfois voir l'hypothalle noir.

Photosymbiote : algue verte (Trebouxia).

Chimie : thalle K-, C-, KC-, P- ; médulle I+ bleu.

Apothécies : 0,5-1,5 mm, enfoncées dans le thalle ou entre les aréoles, ± aspicilioïdes, à disque noir ou gris-noir, parfois avec une pruine grise, marge propre disparaissant avec l'âge ; épithécium de brun clair jusqu'à vert brunâtre. Hypothécium brun clair, mince. Paraphyses ramifiées-anastomosées, très cohérentes. Asque de type Porpidia ; spores hyalines, simples, ellipsoïdales, avec un épispore (ou paroi propre) bien distincte, faiblement halonées (halo ici non visible sur la photo 5) et un contenu cytoplasmique granuleux, 12-26 x 6-13 µm, I-.

 

Habitat : se développe sur rochers bas horizontaux ou peu inclinés, non calcaires, bien ensoleillées, généralement en parasite sur thalle d'Aspicilia avant de devenir autonome.

 

Étymologie : Immersaria vient du latin «immersus» = immergé et du suffixe «arius» = relatif à ;  athroocarpa vient du grec «athroo» = qui forme un tout, rassemblé et du grec «carpo» = fruit, fructification (apothécies denses).

Synonymes : Amygdalaria athroocarpa (Ach.) Clauzade et Cl.Roux, Lichen athroocarpus Ach., Lecidea atrocarpoides Vain., Lecidea athroocarpa (Ach.) Ach., Lecidea atrocarpoides Vain., Lecidea atrofuscescens Nyl., Lecidea atrolurida Nyl., Lecidea corsicana de Lesd., Lecidea praetervisa H.Magn., Lecidella athroocarpa (Ach.) Arnold, Lecidella atrofuscescens (Nyl.) Arnod, Patellaria athroocarpa (Ach.) Hepp., Porpidia athroocarpa (Ach.) Hertel et Rambold, Psora fumosa f. polygonia sensu Anzi.

 

Remarques :

- Immersaria usbekica (=. Amygdalaria tellensis) possède des apothécies avec un rebord d'aspect thallin alors que celles d'Immersaria athroocarpa ont un rebord propre : le cortex de I. usbekica est C + ou mieux KC + rouge alors que celui de I. athroocarpa est C – ; enfin Immersaria usbekica est calcicole.

Lecidea atrobrunnea morphologiquement proche de Immersaria athroocarpa possède des asques de type Lecidea et ses spores sont beaucoup plus petites.

- Chez Bellemerea les parois des spores ont une réaction amyloïde.

 

Textes tirés de l'une des 12 fiches du débutant

publiées dans le bulletin AFL 2011_2 par Jean-Michel Sussey

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]