Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 
Apothécies lécidéines (vues de dessus)
Présence de cristaux dans l'hyménium (à gauche)  / (à droite) excipulum de l'apothécie lécidéine
Spore simple / hyménium avec gouttelettes de graisse / paraphyse

Lecidella patavina (A. Massal.) Knoph et Leuckert chémo. patavina -  [-ID 4-]
= Lecidea patavina = Lecidea portensis = Lecidella alaiensis
= Lecidella spitsbergensis
f. portensis = Lecidea rolleana var. portensis

Photos Olivier et Danièle Gonnet - 25/8/2016 - Crête du Mont d'Or, alt. 1450 m - Doubs - (25) -
Textes Jean-Michel Sussey et Olivier et Danièle Gonnet


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Lecideales - Lecideaceae
 

Thalle : crustacé, non lobé au pourtour, mal délimité, épilithique, mince, verruqueux-aréolé, de couleur blanc crème.

Photosymbiote : algue chlorococcoïde autre que Trentepohlia.

Réactions chimiques : thalle K-, C-, KC- et P-.

Apothécies : 0,4-3 mm de Ø, lécidéines, noires, sessiles, marge épaisse, noir brillant, persistante ; disque +/- plan, noir plus terne. Épithécium noir, excipulum bleu-vert, hyménium inspergé, apparaît opaque, 110 µm de haut ;  hypothécium clair, mais rempli de cristaux. Paraphyses simples, capitées de noir, libres. 
Spores par 8, simples, hyalines, 12,5-13,9 x 6,8-8,1 µm (13,6x6,8 / 13,9x7,4 / 12,9x7,4 / 12,5x8,1 µm).

Habitat (d'après Roux et coll., 2017) : espèce saxicole, calcicole, sur rochers (sommets peu élevés, surfaces inclinées, parois) ou blocs de roches calcaires (calcaires purs, marneux ou dolomitiques), bien exposés à la lumière et au soleil. De l’étage montagnard à l’étage nival, rarement plus bas (jusqu’au supraméditerranéen). Ombroclimats humide et hyperhumide.

 

Remarques : on distigue

- Lecidella patavina chémo patavina : thalle épilithique, K- ; calcicole

- Lecidella patavina morpho inamoena : thalle endolithique, blanchâtre, K- ; calcicole.

- Lecidella patavina éco endolithique, calcifuge, thalle endolithique, K- ; calcifuge

- Lecidella patavina chémo spitzbergensis : thalle épilithique, parfois de couleur rouille, K+ jaune  ; calcicole

 

chémo
patavina
éco.
endolithique
chémo.
 inamoena
chémo.
spitsbergensis
épilithique endolithique endolithique épilithique
K- K- K- K+ jaune
calcicole calcifuge calcicole calcicole
th. blanchâtre th. blanchâtre th. blanchâtre th. pf. couleur rouille

 

Bibliographie

CLAUZADE et ROUX Cl., 1985. Likenoj de Okcidenta Eǔropo. Illustrita determinlibro. Bull. Soc. bot. Centre-Ouest, nouv. sér., n. spéc. 7, 893 p.

OZENDA P. et CLAUZADE G., 1970. Les Lichens. Etude biologique et flore illustrée. Édt. Masson, Paris, 800 p.

ROUX C. et coll., 2017. Catalogue des lichens et champignons lichénicoles de France métropolitaine. 2e édition revue et augmentée (2017). Édit. Association française de lichénologie (A. F. L.), Fontainebleau, 1581 p.

 

Cette espèce a fait l'objet de l'une des 16 fiches du débutant

publiées dans le bulletin AFL 2019-1 par Jean-Michel Sussey

 

 


 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]