Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 
 
 

Pycnothelia papillaria (Ehrh.) L. M. Dufour  = Cladonia papillaria

Photo 1 François Julien - session AFL 2014 - Ille-et-Vilaine (35) -
2-5 : Julien Lagrandie et Jean-Pierre Gavériaux - Normandie 2011 - Lande de Lessay - Manche (50)

Photos 6-7 (ci dessous) : Olivier Gonnet - Session AFL 2007 - Finistère (29)


 

Ascomycota - Lecanoromycete - Lecanorales - Cladoniaceae
 

Thalle primaire : crustacé, formé de granules vert grisâtre ou blanchâtres de 0,3-1 mm, 

Podétions : creux (comme chez les Cladonia), cassants, de 1-2 cm de hauteur, en forme de petits cylindriques dressés, non (ou peu) ramifiés, juxtaposés les uns à côté des autres, de couleur gris verdâtre à vert brunâtre clair, portant une apothécie brun foncé au sommet ; le  cortex des  podétions est remplacé par une couche cornée externe

Chimie : P-, K+ jaune, C-.

Apothécies : brunes, de 0,3-1 mm de Ø.

Ascospores ellipsoïdales, à 1-3 cloisons, 9-15 x 2-4 µm.

Pycnides nombreuses, sur le thalle ou les podétions, brunâtres,  pycnidiospores courbes, 8-14 x 0,5 µm.

Habitat : lichen terricole, calcifuge, se trouvant dans des endroits ouverts (espèce photophile), assez rare mais de vaste répartition sauf dans la région méditerranéenne.

 

Remarques :

1. Les Pycnothelia se différencient des Cladonia par leurs spores cloisonnées (spores simples chez les Cladonia).

2. Il existe une variété à podétions peu développés et à spores plus petites mais plus larges, 7-10 x 3-5 µm, autrefois appelée Pycnothelia  papillaria var. apoda (voir photos 5 et 6 ci-dessous), actuellement sans signification taxonomique.

 

 

 



 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]