Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 
 
▲ Thalle humide / thalle sec ▼
 

Rhizocarpon lecanorinum Anders = R. geographicum var. lecanorinum

Photos O. Gonnet (1- 2) et JP. Gavériaux (3) - Session AFL 2010 - sur petit bloc de gneiss au sol -Col d'Ourtigas - Hérault - 34
Photos 4-7 Olivier Gonnet - 7/7/2013 - Capanello, lac de Bastani-Monte-Rinosu - Corse - (20) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Lecanorales - Rhizocarpaceae
 

La détermination des espèces du genre Rhizocarpon nécessite obligatoirement l'utilisation du microscope et l'étude des réactions chimiques colorées.

 

Macroscopie : thalle crustacé, 4-15 cm de Ø au maximum, jaune vif à verdâtre, mat, aréolé, avec des aréoles entourant les apothécies ; présence d’un prothalle noir, bien visible à la périphérie et entre les aréoles.

Photosymbiote : algue verte du genre Trebouxia.

Chimie : médulle K+ jaune, P+ de orange à rougeâtre, I+ indigo.

Microscopie : apothécies jusque 1 mm de Ø, noires, ± rondes, plates à concaves, sans rebord visible ; épithécium brun-vert, K- ou K+ vert ; spores brunes, muriformes, 14-33 cellules visibles, 30-45 x 12-20 µm.

Habitat : Saxicole, sur roches siliceuses, blocs de pierres (au sol ou de mur), acidophile à subnitrophile, assez xérophile, non stégophile (non protégé des pluies), héliophile, héminitrophile, coniotolérant. Se rencontre jusqu’à l’étage alpin.

 

Remarques :

- Chez Rhizocarpon geographicum les aréoles n'entourent pas les apothécies et le thalle est K6, P- ou P+ jaune.

- Rhizocarpon viridiatrum a également un thalle jaune mais il est de petite taille, pratiquement dépourvu d'hypothalle noir, il se développe souvent en parasite sur d’autres lichens (Aspicilia) et ses spores sont submurales (peu de cloisons).

- Rhizocarpon saanaense possède des spores plus grandes, 30-60 µm.

 

Bibliographie

- Guide des lichens de France, lichens des roches, par J. Asta et C. Van Haluwyn, éditions Belin, 2016, pages 250 et 251.

Clauzade G. et Roux C., 1985 – Likenoj de Okcidenta Eŭropo. Ilustrita determinlibro. Bull. Soc. bot. Centre-Ouest, n° spéc. 7, S.B.C.O. édit., St-Sulpice-de-Royan, 893 p. (p. 670, n° 31).

Ozenda P. et Clauzade G., 1970 – Les Lichens. Étude biologique et flore illustrée. Masson édit., Paris, 801 p. (p. 430, n° 1108).

Roux C. et coll., 2014 – Catalogue des lichens de France. Des Abbayes édit, Fougères, 1525 p. (p. 1008).

Timdal E. et Holtan-Hartwig J., 1988 – A preliminary key to Rhizocarpon in Scandinavia, Graphis scripta 2 : 41 – 54.

Wirth V., 1995 – Die Flechten Baden-Württembergs (tome 2). Stuttgart, Ulmer, 1006 p. (p. 812).

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]