Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 

Squamarina cartilaginea (With.) P. James chémo. cartilaginea = Squamarina crassa [-ID 2-]

Photos Olivier Bricaud - session AFL 2003 - Vaucluse - (74) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Lecanorales - Squamarinaceae

Thalle
formé de squamules foliacées, imbriquées, convexes, ayant moins de 0,5 mm d’épaisseur, blanc à peine verdâtre jusqu’à vert un peu brunâtre, ± pruineuses, surtout vers le bord ; face inférieure brun foncé à noir.

Photosymbiote : algue chlorococcoïde.

Chimie : thalle K-, C-, KC+ jaunâtre ; médulle P+ jaune vif (var. cartilaginea) ou P- (var. pseudocrassa).

Apothécies : 2-5 mm de Ø, à disque brun à rouge brique, entourées d’un rebord mince, pruineux, régressant souvent avec l’âge ; spores simples, elliptiques, hyalines, 10-14 x 4-6 µm.

Habitat : saxicole, sur parois et surfaces inclinées ou horizontales de roches calcaires fissurées ou altérées, ou sur sol argilo-calcaire ou argilo-sablo-calcaire de tonsures dans des pelouses sèches ou garrigues, calcicole, basophile, euryphotique, non ou modérément nitrophile. De l’étage mésoméditerranéen à l’étage nival.

 

Principaux caractères des espèces du genre Squamarina

 

- Thalle squamuleux à parfois presque foliacé, à squamules ± imbriquées, souvent ± pruineuses sur les bords ; certains thalles sont lobés au pourtour.

- Se distinguent des Lecanora par leur cortex très épais, d’épaisseur constante, formé d’hyphes adhérentes entre elles, perpendiculaires à la surface ; médulle épaisse, formée d’hyphes très cohérentes.

- Une constante écologique les caractérise, elles sont toutes ± calcicoles et se développent dans les fentes de rochers, sur le sol ou sur des roches tendres altérées en surface.

- Apothécies lécanorines, ± sessiles, asques octosporés, avec tholus de type Bacidia ; spores simples et hyalines.

 

Petite clé simplifiée des principales espèces


 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]