Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL




 
 
 
isidies sur et entre les pustules
face inférieure (les dépressions correspondent aux pustules) ▲

Umbilicaria pustulata (L.) Hoffm.  [-ID 1-]
= Lasallia pustulata
 
(L.) Merat =

Photos 1-2 Olivier Gonnet - sur rocher siliceux - session AFL 2005 - Lozère - 48 - Texte JP Gavériaux et JM Sussey
Photos 3-6 Jean-Michel Sussey - 19/4/99 - forêt d'Aitone, alt. 1120 m - Corse - (20) -
Photo 7 Jean-Yves Monnat - 14/1/201 - Languidic St-Urlo - Morbihan - (56) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Umbilicariales - Umbilicariaceae
 

Thalle : foliacé de grande taille (jusqu’à 20 cm de diamètre), assez rigide, de couleur gris brun ou brun foncé, souvent couvert d’une pruine blanchâtre, ombiliqué et fixé au substrat par un crampon plus ou moins central, monophylle, à rebord ondulé très irrégulièrement, avec de grosses pustules convexes, rondes ou ovales, blanchâtres souvent pruineuses, sur ou entre lesquelles, vers la périphérie, croissent en amas, de nombreuses isidies coralliformes noirâtres ou brunes. Face inférieure brun foncé au centre et brun plus clair en périphérie, avec des dépressions correspondant aux pustules. Rhizines absentes ou très rarement présentes.

Chimie : P-, K-, KC+ rouge, C+ rouge.

Apothécies : très rarement présentes, 1-3 mm de Ø, lécidéines, lisses, noires, non gyreuses. Hypothécium brun foncé. Spores murales, brunes, par une (rarement deux), de 28-70 × 18-34 µm.

Asques ayant 1 spore (rarement 2) à dôme apical K/I+ bleu.

Spores murales, brunes, 28-70 x 18-34 µm.

Écologie, rapartition : saxicole, calcifuge. Sur les parois inclinées ou presque verticales à surface irrégulière de rochers siliceux. Dans des stations à air ambiant plutôt sec, exposées à tous les temps, bien éclairées et même au soleil. Commun. De l’étage mésoméditerranéen à l’étage subalpin.

Sur roches siliceuses enrichies en nutriments (nitrates ou sels minéraux apportés par l’eau qui a préalablement traversé un sol) il est possible de le trouver des colonies denses.

 

Étymologie : Lasallia donné par Mérat de Vaumartoise, médecin-botaniste, en hommage à Lasalle, botaniste à l’ex-école centrale de Fontainebleau puis au jardin botanique de l’île de Corse ;  pustulata vient du latin « pustulatus » = purifié au feu, qui a eu des bulles à la fusion (allusion aux pustules couvrant le thalle).

Synonymes : Umbilicaria pustulata (L.) Hoffm., Gyrophora pustulata (L.) Ach., Umbilicaria pustulata (L.) Hoffm.

 

Remarque : récemment replacé dans le genre Umbilicaria. Il se reconnaît à son thalle monophylle couvert de pustules, et ses isidies coralloïdes marginales (visibles à la loupe). Ce lichen a été appelé, ainsi que des espèces d’Umbilicaria, « tripes de roches ». Il est consommé au Canada.

 

Les autres Umbilicaria sont caractérisés par :

- un thalle sans pustules,

- des asques à 8 spores,

- des spores plus petites, incolores ou brunes, généralement non muriformes.

 

Cette espèce a fait l'objet d'une fiche détaillée dans le bulletin AFL 2018-2

dans le cadre des fiches du débutant publiées depuis 2002 par Jean-Michel Sussey

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]