Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 
 

Zwackhia sorediifera (P. James) Ertz = Opegrapha sorediifera

Photos 1 et 2 Jean-Pierre Gavériaux (session de Fontainebleau - 2008 - Seine-et-Marrne - (77) -
Photos 3 et 4 Jean-Michel Sussey -
30/04/09 - Port-Joinville, île d’Yeu - Vendée - (85) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Arthoniales - Roccellaceae
 

Thalle : crustacé (1-5 cm), non lobé au pourtour, quelquefois délimité par une ligne hypothalline brun foncé, mince, lisse, continu ou çà et là fendillé, mat, brun clair, brun olive ou brun foncé. Soralies (0,4-1,2 mm) nombreuses, au début petites, rondes ou punctiformes puis coalescentes et formant de petits amas atteignant 3 mm de diamètre, jaune clair à jaune orangé mais pâlissant fortement en herbier. Sorédies abondantes ayant la forme de tous petits granules farineux. Thalle souvent sans fructification mais seulement couvert de soralies.

Photosymbiote : Algue Trentepohlia.

Réactions chimiques : thalle et soralies K-, P- ; soralies C+, KC+ rose rouge instantané mais fugace ; hyménium I+ brun-rouge.

Apothécies : en forme de lirelles courtes (0,3-1,3 mm x 0,-0,3 mm), noires (excipulum épais et carbonacé), à demi immergées dans le thalle. Paraphyses ramifiées et anastomosées formant un réseau entre les asques.

Spores fusiformes-aciculaires, à 10-14 cloisons et cellules rectangulaires, incolores, par huit, de 30-40(58) × 4-5 µm.

Pycnidiospores bacilliformes de 4-6 × 1 µm.

Écologie, répartition : Corticole, épiphléode. Sur troncs de vieux arbres feuillus, dans des stations humides, bien éclairées mais non exposées directement au soleil. N’aime pas les nitrates. Assez rare. Étage collinéen. Connu surtout dans le nord et l’ouest de la France.

 

Remarques : Opegrapha corticola a des sorédies C- et KC-, les apothécies et les pycnides étant inconnues. Opegrapha gyrocarpa (nom actuel Gyrographa gyrocarpa (Flot.) Ertz et Tehler), saxicole-calcifuge a des apothécies arrondies à disque plus ou moins gyreux.

 

Étymologie : Zwackhia en hommage au botaniste et mycologue allemand Philipp Franz Wilhelm von Zwackh-Holzhausen (1825-1903) ; sorediifera vient du grec « soros » = tas, monceau, du grec « eidos » = apparence, aspect, et du suffixe latin « fera » = porteur de (qui porte des sorédies).

 

Bibliographie

- Boumier R., Bertrand M., Gavériaux J.-P., Guilloux F., Lorella B. et Roux C., 2011. – Compte rendu de la session de l’AFL du printemps 2009 en Vendée et Loire-Atlantique. Bul. Ass. fr. Lichénologie 36(1) : 1 – 34.

- Clauzade G. et Roux C., 1985 - Likenoj de Okcidenta Eŭropo. Ilustrita determinlibro. Bull. Soc. bot. Centre-Ouest, n° spéc. 7, S.B.C.O. édit., St-Sulpice-de-Royan, 893 p. (p. 535, n° 1).

- James P.W., 1962 - Angiocarpous lichens in the British Isles. The Lichenologist 2(1), page 86.

- Roux C. et coll., 2013 - Catalogue des lichens de France, 2014, p. 1044.

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]